33 (0)5 59 41 28 97
jakintza@orange.fr

87 Sare et ses promenades souterraines

87 Sare et ses promenades souterraines

15,00

Un travail élaboré de longue date par « Dame Nature »

Il y 300 millions d’années, une vaste chaîne de montagnes couvrait la région, où abondaient des forêts luxuriantes dont les bois progressivement ensevelis sur place donnèrent le charbon (carbonifère). Il y a 200 millions d’années, le climat devint ensuite de plus en plus sec et même désertique (Trias). À cette époque la chaîne de montagnes fut totalement arasée. Et 100 millions d’années plus tard, une mer peu profonde, bordée de récifs, recouvrait la région. Des sédiments calcaires se sont alors déposés sur fond de sable et d’argile rouge, sur les terrains du bassin de Sare. Bien plus tard et pendant des millions d’années, les eaux qui dévalait du pic Atxuria ont perforé et sculpté le merveilleux labyrinthe souterrain que sont les grottes de Sare.

Catégories : , ,

Description

Sare, village typique du Pays basque, révélera au touriste attentif un aspect inattendu et passionnant : ses grottes préhistoriques. En effet, le territoire de Sare abrite un nombre important de cavités calcaires dont la formation est liée aux cours d’eau qui le traversent, et qui donne â ce village habité dès la préhistoire le caractère d’une ville souterraine. Grottes, cavernes, abris, tunnels alternent avec les gouffres, pertes et résurgences de nombreux ruisseaux qui parcourent ce monde mystérieux, la Nivelle, qui vient des montagnes du Baztan, s’échappe de la vallée d’Urdax (Navarre) en contournant la chaîne qui fait suite du côté nord â Peña Plata, ou pic Atxuria (du basque aitzchuri : pierre blanche), altitude 757 mètres. Les pierres en grès rose (grès perso triasiques) de ce sommet suintent par moments et brillent au soleil : on raconte que c’est le linge que les sorcières y ont étendu pour le faire sécher ; mais cela signifie surtout qu’il va pleuvoir. (Cette brillance est due psammites très micacés.) La Nivelle enfle ensuite son débit de toutes les eaux qui descendent, ses flots passent sous les crêtes, franchissant la frontière comme en contrebande, alore que le mot « frontière » à Sare, n’a jamais signifié grand-chose. Les montagnes étant en majeure partie de constitution calcaire, l’eau a percé cette matière tendre de galeries. C’est là que les hommes primitifs trouvèrent des cavernes dont ils firent leur demeure On peut imaginer qu’ils furent attirés en grand nombre en ce lieu, qui est l’un des passages les plus faciles de Pyrénées et, par conséquent, une voie de migrations à toutes les époques.

 

Un travail élaboré de longue date par « Dame Nature »

Il y 300 millions d’années, une vaste chaîne de montagnes couvrait la région, où abondaient des forêts luxuriantes dont les bois progressivement ensevelis sur place donnèrent le charbon (carbonifère). Il y a 200 millions d’années, le climat devint ensuite de plus en plus sec et même désertique (Trias). À cette époque la chaîne de montagnes fut totalement arasée. Et 100 millions d’années plus tard, une mer peu profonde, bordée de récifs, recouvrait la région. Des sédiments calcaires se sont alors déposés sur fond de sable et d’argile rouge, sur les terrains du bassin de Sare. Bien plus tard et pendant des millions d’années, les eaux qui dévalait du pic Atxuria ont perforé et sculpté le merveilleux labyrinthe souterrain que sont les grottes de Sare.

Informations complémentaires

Poids 0.205 kg