33 (0)5 59 41 28 97
jakintza@orange.fr

Dernières sorties culturelles

Savoir et Faire savoir

Sur les traces des soldats de l’an II (20 février 2020) :

Une quarantaine de personnes a profité d’un superbe temps printanier pour effectuer la balade de 3 heures 30 sur les traces des soldats de l’An II :
Le parcours a permis de visiter le site de Biriatou, le Mont du Calvaire, le col d’Usatuita et le Rocher des Perdrix en faisant le tour de Lumaberde.

Les nombreuses redoutes repérées sur les différentes crêtes témoignent des féroces batailles en 1813 et 1814, qui opposaient l’Angleterre, Wellington et ses alliés aux soldats de l’empereur Napoléon Bonaparte, avec en jeu la possession de la péninsule ibérique.

Lors de la conférence de présentation du 18 février, Guy Lalanne a développé l’histoire des batailles qui se sont déroulées sur ce site.

Biriatou

C’est en 1305 qu’apparait pour la première fois Saint-Martin de Briato dans les archives religieuses.

Ce quartier d’Urrugne ne devint communauté indépendante (Viriate) que le 7 novembre 1603 en même temps que Ciboure.

La position du village dominant la frontière en a fait un lieu privilégié pour le contrôle de la vallée de la Bidassoa mais aussi pour les invasions espagnoles.

Que ce soit autour de la maison noble de Boniort (Mouniort) connue en 1266 où aurait séjourné le Prince Noir pendant la guerre de succession d’Espagne, pendant les guerres de 1636, sous Louis XIV, la Révolution et l’Empire Biriatou a connu d’incessants mouvements de troupes ainsi que de féroces combats et destructions surtout lors de l’occupation espagnole de 14 mois en 1793 et de 4 mois sous Napoléon1er.

En 1936, le village a servi d’observatoire lors de la Guerre civile espagnole et de la bataille d’Irun.

Blotti au pied des Pyrénées, le village a retrouvé son calme et a attiré un nombre de résidents croissant (1222 habitants en 2017 pour 594 en 1982) et de visiteurs passionnés d’histoire ainsi que  de randonneurs sur le GR 10 qui le traverse.

La chapelle du mont du calvaire : Située à 277 m d’altitude sur Urrugne à quelques dizaines de mètres de Biriatou, elle a été construite en 1650 par l’abbé Aprendisteguy qui y fit son ermitage ; elle fut détruite pendant les guerres de la Révolution. En 1968 un groupe d’Urrugnards autour de Jean Fourcade et la famille Albizu aidé par des scouts entreprirent le nettoyage des ruines et reconstruisirent un petit oratoire sur le site avec une croix monumentale de 8 m tout en gardant  le vieux pied d’aubépine, arbre protecteur contre la foudre (elorri ou arantza en basque).

Sare et ses promenades souterraines (14 décembre 2019)

Un groupe d’une trentaine d’adhérents a pu visiter pendant une heure la grotte de Sare pour illustrer en vraie grandeur la dernière revue Jakintza (numéro 87 – Sare et ses promenades souterraines) écrite par Jacques Antz.

Photos de l’intérieur de la grotte : Alain MIRANDA

Balade Bayonne « hors les murs » (18 et 25 novembre) :

Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image

Une vingtaine d’adhérents a suivi les commentaires de Guy Laporte lors d’une balade de près de 7 kms dans Bayonne « hors les murs ».

Départ à la sortie du pont rouge près des vins Duprat ; puis la rive droite de l’Adour, la citadelle, le quartier Saint Esprit et l’histoire des Juifs.

Poursuite par le quai Bergeret le long de l’Adour; traversée de l’Adour par le pont du chemin de fer, en direction des remparts de Bayonne.

Suivi des remparts jusqu’au monument aux morts; rappel de nombreux faits historiques et de nombreuses anecdotes.

Retour rive droite par le pont rouge d’Henri Grenet, pour retrouver les voitures.

Merci à Camille Lacoste pour ses photos.


Balade pédestre sur les chemins de Saint Jacques
(28 septembre) :

Pour faire suite à la sortie du livre « Arancou, Bergouey-Viellenave, Labets-Biscay. Sur les chemins de Saint-Jacques.» (voir la page dédiée) une balade sur la voie de Tours des chemins de Compostelle s’est déroulée sous un soleil radieux.


Depuis Léren, au bord du gave d’Oloron, le trajet a emprunté le chemin de Compostelle par Condom, Castéra, Crideloup, la Chapelle d’Ordios, le Couralet, Saint Martin, l’«Espitau nàu» d’Arancou.


Le déjeuner s’est tenu au gîte Bourthaire à Arancou . L’après midi a été consacré à la visite des églises romanes classées d’Arancou, Viellenave et celle de Labets (remarquablement réhabilitée il y a quelques années) pour se terminer au château de Biscay.

Ci dessous quelques photos en diaporama (merci à Jacques, Jean-Michel, Marc et Monique) .
Pour visionner ce diaporama : cliquez sur la flèche de gauche ou de droite pour naviguer vers la gauche ou vers la droite.
Cliquez sur la photo pour l’agrandir…

Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image


Sortie bateau dans la baie de St-Jean-de-Luz – Ciboure (2 août 2019) :


77 adhérents ont embarqué à bord du Nivelle V pour une sortie d’environ une heure dans la baie et face aux falaises de Socoa. Les nombreux commentaires de Guy Lalanne ont été fort appréciés. Ils ont porté sur la Nivelle, la baie, la construction des digues, le quartier englouti, le fort de Socoa, la pointe Sainte Barbe et la Corniche.


Balade FAALEGI (30 juillet 2019) 

Les objectifs de cette balade: découvertes de sites pastoraux, de monuments protohistoriques, de vieux chemins, de travaux hydrauliques, de sites de combats napoléoniens.
Itinéraire : Départ de « La chaîne » à Urrugne – Vallée d’Arrolako erreka – Lac de Xoldoko gaina – Col de Pitare (des Poiriers) – Col des Joncs – Faalegi (alt. 495m.) – Munhoa – Oneaga – Chemin de Samsou – Retour à « La chaîne ».


Voyage en Navarre (19 juin 2019):

Visite de Sos del Rey Catolico, du Monastère de Leyre,  du Canyon de Lumbier et du  Château de Javier.

Après un premier arrêt  sur le site romain de Liedena nous sommes arrivés au village médiéval de Sos del Rey Catolico en Aragon où une guide nous attend. Les fresques du XIIe siècle de la crypte sont remarquables. 
Le restaurant Iru-Bide à Lumbier s’est avéré être un bon choix, avec la découverte pour beaucoup des convives du secreto de porc
Nous nous sommes rendus ensuite au monastère de Leyre où la visite guidée fut très intéressante. 
Une météo radieuse a participé à la réussite de la journée .

Sur le chemin de Compostelle de Bidart à Chantaco (10 juin 2019) :

Programme:

  • Départ de Bidart
  • Traversée des coteaux de Bidart, Ahetze et Saint-Jean-de-Luz .
  • Quelques portions sur route et finale dans les bois de la propriété du golf de Chantaco. 
    Une quarantaine d’adhérents de Jakintza a effectué une marche sur la voie médiévale du chemin de Saint Jacques de Compostelle entre Bidart et Chantaco. 
    Cette balade a traversé les hauteurs des communnes de Bidart et de Guéthary au milieu des très belles propriétés de la région avant d’arriver au golf de Chantaco qui avait accepté le passage du groupe sur le parcours.

Et plus avant :

Le 10 juin 2019 : sortie pédestre sur la voie médiévale de Saint-Jacques-de-Compostelle par la côte, de Bidart à Chantaco.

Le 15 mai 2019 : organisée par Paul Badiola une sortie sur les monts de Larrango et Urchilo, au départ de Saint-Martin d’Arrossa.

Le 24 mars 2019 : Marche du printemps.

Le 2 mars 2019 : Balade à Zuhalmendi au départ d’Aztaritzea à Ascain.

Le 8 décembre et le 4 août 2018 : visite commentée de la ville de Ciboure.

Le 27 octobre 2018 : sortie en bus dans le pays de Barétous, qui a permis de rouler sur les traces du tramway d’Oloron à Mauléon.

Le 25 août 2018 : visite des mines de Larla.

Le 28 juillet 2018 : promenade à la pointe Sainte Barbe et ses blockhaus. 

Le 13 juillet 2018: Balade de Saint Palais à Larceveau.